Choisir et acheter un terrain

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Choisir et acheter un terrain

 

La viabilisation d’un terrain : un nécessaire préalable

 

Vous avez craqué sur un modèle de maison neuve ? Mais maintenant, vous recherchez un terrain pourla faire construire ? Maisons Partoutpropose des terrains à la vente, susceptibles de pouvoir accueillirl’ensemble des modèles de maisons proposés. Mais vous pouvez également trouver vous-même unterrain.Maisons Partoutreste à vos côtés pour valider avec vous la compatibilité du terrain avec votreprojet constructif. Cependant, vous devez comprendre ce qu’est précisément une viabilisation et ce qu’elle implique, en termes de coûts et de delais.

Maisons Partoutrépond aux 7 questions que vous vous posez le plus sur la viabilisation de terrain.

 

Question 1 : Qu’entend t-on exactement par “viabilisation”?

Un terrain peut être plus ou moins éloigné des réseaux d’eau, d’électricité, de gaz et de téléphone. Or, faire construire une maison implique de la raccorder aux réseaux existants. Parfois, un terrain a déjà été viabilisé par son propriétaire (particulier, aménageur foncier…). C’est d’ailleurs toujours le cas quand vous achetez un terrain dans un lotissement. Mais, quand vous optez pour unterrain isolé ou diffus. Dans ce cas, il vous incombe de faire réaliser ces travaux pour prolonger ces réseaux jusqu’à votre terrain. De la même manière, vous devrez rendre votre terrain accessible. Des travaux qui coûteront plus ou moins cher en fonction de la distance à parcourir pour rejoindre ces réseaux.

 

https://www.youtube.com/watch?v=4Y4ifzPuRpI

 

Question 2 : Que signifie “terrain accessible” ?

Un terrain est dit “accessible” quand il peut facilement être rejoint par des piétons ou une voiture. Dans le cas d‘une construction de maison, le terrain se doit évidemment d’être accessible. Si vous avez choisi un terrain enclavé, une servitude de passage temporaire sera nécessaire. Votre voisin devra alors accepter le passage des engins sur son fonds durant toute la période la construction. Cependant, votre terrain doit présenter une largeur minimale de trois mètres pour permettre le passage des engins. Le service voirie de la mairie du lieu de construction pourra vous informer des règles en vigueur en matière d’accessibilité.

 

Question 3 : Comment savoir si un terrain est viabilisé ou pas ?

Normalement le propriétaire du terrain doit pouvoir vous renseigner à ce sujet. Si cela n’est pas le cas, sachez que la mairie où est situé le terrain détient l’information. En effet, c’est elle qui détermine lePlan Local d’Urbanisme (PLU)de la commune. A ce titre, elle connaît la nature de chaque terrain. Elle pourra également vous dire si votre terrain se situe sur une zone rurale protégée. Dans l’affirmative, il faudra vous remettre en quête d’un autre terrain. En effet, un terrain situé en zone rurale protégée est, par nature, inconstructible. Enfin, il est possible que votre terrain figure dans une zone de protection du patrimoine. C’est le cas, par exemple, s’il se situe à côté d’un monument remarquable, comme un château. Dans ce cas, seull’Architecte des Bâtiments de Francevous dira si le terrain est constructible. Et s’il l’est, attendez-vous à devoir composer avec ses directives. Il pourra ainsi vous imposer la couleur de vos volets ou l’emploi de certains matériaux, ceci pour respecter l’esprit architectural du lieu.

 

Question 4 : Dois-je effectuer des démarches pour viabiliser mon terrain ?

Si vous faîtes appel à un constructeur de maisons individuelles, comme Maisons Partout, la viabilisation sera gérée par ses soins.Maisons Partout,membre duGroupe Hexaôm,premier constructeur de maisons de France, internalise toutes les formalités administratives. Ceci permet aux clients de se concentrer sur leur projet et leur épargne un stress non négligeable.

Celà étant, vous pouvez confier votre projet à un constructeur qui ne se charge pas de ces formalités. Dans ce cas, ces conseils vous concernent particulièrement. Voici, dans l’ordre nécessaire des priorités, l’ensemble des formalités à accomplir pour viabiliser votre terrain :

 

1)      Raccordement au réseau d’eau.

Rendez-vous à la mairie qui vous fera remplir un formulaire spécifique. Lorsque vous serez autirisé(e) à raccorder votre terrain au réseau d’eau, rendez-vous à laSociété d’Aménagement Urbain et Rural (SAUR).Il vous sera peut-être demandé de fournir des documents complémentaires. Leur étude est nécessaire pour bien connaître votre dossier et vous établir un devis le plus précis possible. Celui-ci variera selon divers paramètres comme la distance à parcourir pour rejoindre le réseau, le type de sol…

 

https://www.youtube.com/watch?v=sVtLmbZeZxc

 

2)      Raccordement au réseau électrique

Cette fois, c’estENEDISqu’il vous faudra aller voir. Vous devrez également fournir différents documents, comme le plan de masse, l’extrait de plan cadastral, la copie du permis de construire… Après analyse, ENEDIS vous communiquera aussi son devis pour effectuer l’ensemble des travaux. Ces derniers achevés, ENEDIS vous transmettra un document à remettre au fournisseur d’électricité de votre choix.

 

3)      Raccordement au tout-à-l’égoût

Votre mairie vous fournira l’ensemble des informations nécessaires pour raccorder votre future maison au tout-à-l’égout. Attention : certaines taxes seront à régler avant même que les travaux ne commencent.

 

4)      Raccordement au réseau téléphonique

De la même manière, vous devrez fournir à Orange certains documents pour étude de votre dossier et devisage. Les travaux de cablage commençeront dès réception de votre paiement.

 

5)      Raccordement au réseau de gaz

Facultatif, il est cependant recommandé pour votre confort.ENGIEgérera l’ensemble de votre dossier et vous demandera les mêmes documents que les autres interlocuteurs. Sachez que si le raccordement s’étend sur plus de trente mètres, on parle alors d’“extension de réseau”. Vous devrez vous adresser à GRDF qui procédera aussi, à l’étude et devisage préalables.

 

Question 5 : Combien coûte la viablisation d’un terrain ?

Cette question dépend de la complexité de votre dossier. Plus les raccordements sont longs et complexes, plus la viabilisation est onéreuse. Comptez une fourchette comprise entre 3 000 euros, si votre terrain se situe à proximité de tous les réseaux, à 15 000 euros, pour l’extrême opposé. Un budget moyen de 10 000 euros semble réaliste.

 

Question 6 : Combien de temps durent les travaux de viabilisation ?

Tout dépend, là encore, de la réactivité des différents opérateurs et de la complexité des travaux à effectuer. Comptez, en moyenne 3 à 4 mois.

 

Question 7 : Et si je veux construire ma maison sur un terrain qui n’est pas constructible ?

Rien n’est perdu ! Construire une maison sur un terrain dont la destination première n’est pas d’accueillir en maison neuve reste possible. Mais vous devrez vous armer de patience ! En effet, un ensemble de formalités administratives vous attend. Vous devrez dans un premier temps obtenir en mairie un certificat d’urbanisme pré-opérationnel. Pour ce faire, différentes études sont menées pourétudier laconstructibilité du terrain.Si ce dernier répond à toutes les conditions, l’autorisation de construction est délivrée. Un jeu qui en vaut la chandelle si le terrain a une valeur affective ou si le cadre est particulièrement remarquable. Une initiative longue, mais encore gratuite. Ne vous en privez donc pas !

 

Maisons Partoutgère la viabilisation des terrains de ses clients. L’entreprise, leader dans la construction neuve dans le Cantal, propose égalementterrains à vendre.Elle va même plus loin, en offrant un package “terrains+maisons”, vous garantissant la gestion globale de votre projet.

 

Rencontrons-nous !